Culture et communication écrite

By Pascal Faucon, ,

En tant que dirigeants ou managers, nous devons de plus en plus communiquer par écrit à des personnes dont les origines culturelles sont très diverses. Comment rédiger en tenant compte des différences culturelles ?
 
 

Écriture symbolique – Écriture alphabétique

 
Le monde se divise en deux grands systèmes d’écriture :

  • Les écritures symboliques
  • Les écritures alphabétiques

Dans les écritures symboliques, le détail va donner le sens des mots. Une partie d’un symbole n’est plus la même, le sens du symbole est changé. Dans ce système d’écriture, le lecteur fera donc extrêmement attention aux détails. Le détail est porteur de sens. L’écriture influence ensuite toute la culture. En Asie, dans les relations d’affaires, les détails de la vie personnelle comptent. Ils peuvent influencer les choix de nos interlocuteurs pour s’engager ou non dans un projet.

Dans les écritures alphabétiques, même si un texte contient des fautes d’orthographe, le sens ne va pas changer fondamentalement. C’est la globalité du texte qui donne le sens.


 

Écriture alphabétique : L’effet microscope

 
Si nous prenons un livre écrit dans une langue codifiée de façon alphabétique et que nous l’ouvrons au hasard sans en connaître son contenu, nous allons:

  • Commencer par faire une lecture à l’échelle X1en cherchant le TITRE du texte au sommet de la page.
  • Puis nous allons passer à l’échelle X10 en lisant les phrases ayant une couleur “black-bold” ( texte en noir et gras).
  • Si nous sommes véritablement intéressés par le contenu, nous passerons à l’échelle X100 pour lire l’intégralité du texte.

 
C’est comme si nous regardions un texte au microscope avec différents objectifs. Il est typique dans une lecture de CV rapide ou de publication à l’écran, lorsque le texte est écrit avec un alphabet latin, arabe ou encore cyrillique.

Le risque pour l’auteur est toujours que le lecteur s’arrête à l’objectif X1.


 
 

Écriture alphabétique : Comment mettre en valeur son contenu ?

 
À la lumière de ce constat, le rédacteur doit donc:

  • Prévoir un TITRE signifiant.
  • Réserver la couleur “black-bold” pour chaque point important en relation avec le titre

 
Pour un article ou une lettre de motivation, il faut donc prévoir des phrases en “black-bold” pour mettre en avant l’idée forte de chaque paragraphe.

Pour un CV, cela implique :

  • Un titre qui indique le poste recherché
  • Les postes occupés, les spécialités des formations et les compétences clés seront mis en relief en couleur “black-bold”

 
Auteur : Pascal Faucon
 
 

Pour aller plus loin : 

 

  • Nouvelle conférence en ligne gratuite sur le sujet : cliquer ici
  • Télécharger gratuitement le “guide 2017 du marketing digital pour dirigeants”:cliquer ici

 

 
 

Autres articles sur le sujet :