Lumière sur un projet réussi de coopération éducative entre la France et la Chine

By Pascal Faucon

En Chinois / In Chinese

Emmanuel Macron effectuera sa première visite en Chine début 2018. Il insistera certainement sur la nécessité de renforcer les coopérations entre nos deux pays. Or, il faut l’avouer, nous sommes nombreux depuis 30 ans à nous être promenés en Chine pour identifier des partenaires chinois avec lesquels nous allions pouvoir coopérer. Et nous sommes nombreux à avoir échoué dans cet exercice. Je conseille sur le sujet l’excellent livre humoristique du regretté Jean-Claude Peter : “Comment échouer en Chine”. Bref, quand un projet réussit vraiment, il est intéressant d’en raconter son histoire et d’en tirer les enseignements.
 
 

2009: Flashback sur un voyage d’affaires

 
À l’époque, je me rends en Chine dans le cadre de mes activités professionnelles. Étant par ailleurs professeur Associé à l’Université de Cergy Pontoise, j’en profite pour rencontrer Gregory Wegmann, nouvellement attaché de coopération universitaire au Consulat général de France à Shanghai. Il va alors m’organiser une série de déplacements dans plusieurs universités. Sa présence sera extrêmement précieuse, car elle rendra légitime ma démarche aux yeux des universités visitées. Après avoir sillonné le Jiangsu, Shanghai et le Zheijiang avec Gregory et son adjoint, nous finissons par rencontrer ZUST (Zhejiang University of Science and Technology) à Hangzhou. Dans cette université un Institut Sino-Allemand existe depuis 2005 dans le domaine des sciences de l’ingénieur (génie civil, informatique …). En 2009, ZUST nous explique qu’ils aimeraient faire la même chose avec les Français. De retour en France j’ai alors eu la chance de trouver dans mes collègues français (en particulier les professeurs Jean-Louis Gallias et Bruno Fiorio) les personnes qui ont eu envie et ont su reprendre le projet pour le porter au sein de notre université et en assurer la mise en oeuvre en s’appuyant sur la volonté chinoise de bâtir cet Institut franco-chinois.

 
 

2017 : La coopération ZUST-UCP est devenue le plus important projet franco-chinois autofinancé en matière éducative

 
Un cursus de double diplôme de licence/bachelor franco-chinois en génie civil a été mis en place . Il se déroule sur 4 années. Les 3 premières sont enseignées à Hangzhou par des professeurs français et chinois. La dernière année, se déroule à l’Université de Cergy-Pontoise pour une vingtaine d’étudiants et à Hangzhou pour le reste de la promotion. En 2017-2018, 350 étudiants suivent le programme (90 étudiants en 1re année, 82 en 2e année, 100 en 3e année, et 78 en 4e année dont 17 en L3 génie civil à l’UCP).

Tous les étudiants chinois apprennent donc le français en Chine. Ils sont titulaires d’une licence française. Le programme est ENTIÈREMENT AUTOFINANCÉ.Aucun fonds public de l’État français n’a été engagé dans ce projet qui est le fruit de la volonté des personnes, et des deux universités de coopérer.

À la rentrée 2017, le président de ZUST a réaffirmé la volonté de renforcer la coopération entre les deux universités en mettant en place de nouvelles collaborations avec notamment la mise en place d’un double diplôme en Data Science et Big Data en coopération avec la Faculté des Sciences.

 
 

Les enseignements de histoire pour faire grandir la coopération franco-chinoise

 
Les coopérations économiques et éducatives entre la Chine et la France sont plus que jamais d’actualités. Le Président Macron se rendra en Chine début Janvier pour y rencontrer le Président Xi Jinping. L’histoire de la coopération entre l’UCP et ZUST montre que cette coopération peut réellement se développer , qu’elle peut être gagnante-gagnante pour chaque partie, et qu’elle ne nécessite pas nécessairement l’engagement financier des états y compris dans le secteur éducatif….. Mais elle suppose :

  • de la patience,
  • de l’écoute de nos partenaires pour identifier leurs motivations,
  • des personnes motivées de chaque coté.

 
 
✅Pascal Faucon
 
 

Pour aller plus loin

 

Etudiants : si la Chine vous intéresse pour des études, un stage ou un emploi:

  • Télécharger gratuitement le “Guide 2018 du stagiaire en Chine” : cliquer ici